Le Dernier Alchimiste de Nicolas Caicoya


Le Dernier Alchimiste de  Nicolas Caicoya

SYNOPSIS

Pendant qu´un groupe de géomètres cartographie le désert d´Akbar, l´enfant de l´ingénieur en chef découvre une étrange pièce ancienne avec des symboles alchimiques…

Le temps passe et l´enfant devient un archéologue reconnu, Harris, dont le but est de découvrir l’énigme de la pièce enterrée. Et ce moment est arrivé, le mystère si longtemps scellé est sur le point d’être révélé.

Mais personne n’imaginait les répercussions d’une telle découverte. Les bases de tout ce que à quoi nous croyions paraissent vaciller.

Seule une question tourmente son cœur, l’homme commettra-t-il à nouveau les mêmes erreurs?
****
A votre attention : cette vidéo ne représente pas la qualité du dvd, le format utilisé est du mp4 c'est à dire qu'elle a été compressée environ 11 fois... La vidéo pèse 80 Mo au lieu de 930 Mo ...
Initiation, écologie, ancienne civilisation, atome, Jacques Bergier

video


Même l´apprenti prend conscience qu´il s´éloigne des voies de la nature dès ses premières erreurs, et freine son œuvre. L´orgueilleux, ne voit pas, n´écoute pas. Dans sa fiole, la matière peut résister en permanence car il continuera jusqu’ à ce que TOUT SOIT DETRUIT.

Le Dernier Alchimiste est né d’une réflexion résultant de la lecture de la surprenante conversation qui eut lieu à Paris en 1937 entre Bergier et Fulcanelli. Cet entretien est relaté dans Le Matin des Magiciens.

Tous les jours, on allume la télévision et on regarde perplexe l´œuvre de destruction et de mort que les imprudents de toute foi provoquent. Ils n’ont ni sens, ni loi, ni humanité. Notre fiole, notre planète, est en train d´être dévastée sans pitié. Il est facile pour nous de dire que la responsabilité de tout ce qui se passe appartient à nos dirigeants, mais c’est faux, car ils ont le pouvoir que notre insensibilité leur donne. Les alchimistes nous ont prévenus des dangers résultant de la violation de la nature. Bien que sachant cela, nous avons continué. Mais nous avons encore le temps de réagir, la terre a une grande capacité de régénération. De plus, les changements à réaliser ne nous obligerons pas à nier notre sens de la curiosité ni à renier les avancées technologiques, au contraire, ils nous guideront dans notre évolution car cela est notre destin. Cette évolution doit être une « re-évolution » qui renforce avec chaque nouvelle invention la Loi de la Fraternité. Une Loi qui efface l’orgueil, le racisme et l’égoïsme qui atrophient le cœur. Une loi qui ne peut permettre le développement de la recherche militaire (Selon le OCDE, l’Espagne est le second pays développé qui investit le plus en R&D militaire, seulement surpassé par les USA), car elle est consciente que lorsqu’un membre de la société est blessé la société entière l’est aussi.

Mon intention avec ce court métrage est de montrer la possibilité d’un changement. Je ne partage pas l’hypothèse de la destruction du monde, mais dans ce cas cela guide ma réflexion. Et si nous étions l’Atlantide de nos héritiers ? Je n’ai pas l’intention d’ouvrir un débat sur l’existence ou non de l’Atlantide. Cela me sert de figure mythique, symbolique. Le futur projette son ombre par anticipation. Peut-être que l’Atlantide n’est pas quelque chose qui est arrivé mais qui arrivera…Un rêve collectif de ce que nous pouvons provoquer si nous continuons à choisir ce qui nous sépare et non ce qui nous unit ( Fission nucléaire vs fusion, haine vs amour, anticonscience vs conscience…). Nous devons changer et nous le pouvons. Le changement est en chacun de nous, et non dans nos gouvernements. Chaque être humain est l’Alchimiste de sa propre vie. La technologie nous ouvre des portes incroyables : la voiture à air comprimé, l’énergie solaire ( en installant des panneaux solaires sur seulement 1% des 10% des terrains désertique que possède notre planète nous pourrions fournir l’énergie suffisante pour couvrir tout les besoins actuels), l’énergie basée sur l’hydrogène, l’énergie libre… D’infinis chemins encore à explorer et que je l’espère nous découvrirons bientôt.
l
Voila la fiction qui m’attire. Selon les mots de Fulcanelli : « Quelque chose de fantastique qui n’invite pas à l’évasion mais au contraire, à une plus profonde adhésion.»  Nicolas Caicoya
A